Gras

Ton turfu

Ma fille me demande : "c’est vrai qu’il y aura la guerre dans 30 ans ?" Elle a entendu ça à la télé. J’y réponds "ben ouais, sûrement, un milliard de réfugiés climatiques ça va foutre le bordel". Je me dis qu’on pourrait avoir deux attitudes face à cet afflux, soit se serrer les coudes avec eux, soit leur tirer dessus, mais quand tu vois en tête des européennes d’un côté des macronistes et de l’autre des rassemblés nationaux, tu te dis que personne n’a trop pensé à la première option, donc ouais, chérie, l’idéal serait d’apprendre à tirer au flingue dès ton plus jeune âge. Si ça nous arrive et qu’on perd tout il ne nous restera plus qu’à massacrer une tête de turc pour exprimer notre colère. J’essaie de m’abstenir de boire de l’alcool et en fait ça marche parce que ça me dégoûte, je me dégoûte, et là je me suis servi un verre et puis j’ai vidé le reste de la bouteille dans l’évier. Dans les égouts ou mes neurones de toute façon c’est du gâchis. J’ai envie de boxer. A force de ne plus boire, un verre et je suis pété. J’ai fait du chou chinois avec des lardons fumés, mais le secret c’était le gingembre dedans, c’était tellement bon que ça m’a rendu durablement heureux. J’suis fier d’être ce papa là et surtout j’ai arrêté d’être angoissé. Le turfu sera ptet moche, mais il est quand même pas trop tard pour qu’on se bouge le cul. Il est jamais trop tard.